www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 976 Mayotte

Vous êtes actuellement : Compte-rendus des réunions 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
30 avril 2018

Réunion avec le « spécialiste » éducation de la délégation interministérielle

Le SNUipp-FSU Mayotte a rencontré l’Inspecteur Général de l’Administration de l’Education Nationale et de la Recherche le 26 avril 2018. Le SNUipp-FSU Mayotte a souhaité faire un point avec l’IGAENR sur les annonces du Premier Ministre du 19 avril (Communiqué du SNU976 en pièce jointe).

Le SNUipp-FSU Mayotte a rencontré ce mercredi 25 avril Pierre LUSSIANA, l’Inspecteur Général de l’Administration de l’Education Nationale et de la Recherche en mission à Mayotte. Le SNUipp-FSU Mayotte a souhaité faire un point sur les annonces du Premier Ministre du 19 avril.

Pour le SNUipp-FSU Mayotte, le cadre général doit être le droit commun et le code de l’Education Nationale. Le gouvernement doit aller plus loin que la déconcentration, la décentralisation. Les différents engagements doivent être intégrés dans le contrat de projet ; préalablement le comité d’évaluation des charges devrait être réuni …

Concernant la mise en place d’un rectorat de plein exercice, l’IGAENR a confirmé que l’objectif est de mettre en place l’Académie en 2 ans maximum, le temps de mettre en place les organisations ainsi que les structures dans les différents domaines propres à une académie et de procéder aux évolutions législatives et réglementaires nécessaires. Un fond de 1.5 millions est déjà prévu pour les locaux du rectorat.

Concernant les constructions scolaires dans le premier degré, le gouvernement est encore dans la phase de calibrage du budget qui sera débloqué. Il n’est pas encore certain que les choses soient fixées d’ici le 15 mai. Pour info, le ministère de l’Education Nationale a déjà acté un plan de 79.5 millions par an sur 5 ans pour le second degré, soit 1 collège tous les 2 ans et 2 lycées tous les 3 ans. Personne n’a oublié les engagements non respectés de HOLLANDE ; l’histoire est-elle en train de se répéter ?

Concernant l’éducation prioritaire, il n’y aura pas d’extension des dispositifs de REP+ mais une politique d’éducation prioritaire qui aura comme effet l’augmentation des moyens humains mais sans volet indemnitaire. Par contre, il n’y aura pas de changement sur la carte d’éducation prioritaire. On continue donc dans le bricolage, l’adaptation, la discrimination ...

Pour l’IGEANR, le 1er degré ne connait pas de problème d’attractivité, contrairement au second degré pour lequel le ministère est en train d’étudier la mise en place des concours déconcentrés avec pour objectif la titularisation des contractuels. S’agissant des recrutements des contractuels, le SNUipp-FSU Mayotte a rappelé sa position : à niveau et diplômes égaux, la priorité doit être donnée au recrutement des contractuels « locaux », des personnes qui ont vocation à résider dans le département pour stabiliser les équipes éducatives.

Nous n’aurons donc pas de réponses sur les revendications d’ordre indemnitaires et celle concernant l’indexation des salaires à 53%. D’autres mobilisations seront encore nécessaires … D’autant que rien n’est envisagé pour l’AGS.

 

11 visiteurs en ce moment

*Top SNUIPP976 Rue Sarahangué 97600 Mamoudzou - 02 69 61 89 78 - snu976@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 976 Mayotte, tous droits réservés.